Opération Ninive : le magnifique survol de Boumnyebel

792 vues

publié le 29/06/2023 à 11:53


 

 Opération Ninive (Saturer le monde avec l’Evangile)

Rapport de la mission Boum-nyebel juin 2023

Par le Pasteur Yomsi Maurice. Tel : +237 675 177 554/ 697 551 898


 

Introduction

La mission de Boum-nyebel entre dans la dynamique de l’Eglise Baptiste d’Etoug-Ebe d’implanter une église tous les deux ans. Boum-nyebel est un champ missionnaire pour cette église au regard de son histoire passée, avec des tentatives de pénétration non réussies.

Il y a deux ans, le travail d’implantation n’a pas connu de succès pour les raisons que nous présenterons dans le présent rapport. Cette mission poursuivait quatre objectifs principaux.

a. Evaluer le travail qui avait été fait fait

b. Chercher les possibilités d’acquisition d’un terrain

c. Survol du territoire

d. Evangéliser et trouver les personnes clés pour l’implantation

 

Le présent rapport vise à reporter le déroulement de cette mission sur la base des objectifs sus-énumérés.

 

I. EVALUATION DE L’OEUVRE MISSIONNAIRE ACCOMPLIE

 

Dès notre arrivée, nous sommes allés voir celui qui nous a été présenté comme l’ancien leader de la cellule de prière qui aurait existé à Boum-nyebel. Le leader en question se prénomme André, il est de nationalité Tchadienne. Nous nous sommes convenus d’une rencontre avec ceux qui étaient supposés être membres de la cellule de prière.

Il était plus de 19 heures lorsque la rencontre s’est tenue au domicile d’André. Voici l’essentiel de nos observations :

Ø La quasi-totalité des membres sont originaire de la Région de l’Extrême-nord, excepté André

Ø Ils appartiennent tous à une association des ressortissants de l’Extrême- nord

Ø Ils ont un besoin d’une église

Ø La plupart ne semblaient pas avoir accepté Christ dans leur coeur

 

Sur la base de notre analyse, il semblerait que le Pasteur qui y implantait l’église auparavant aurait rencontré cette association, et aurait proposé de leur apporter les prédications. Le travail qui avait été fait ressemblait à tout mais pas à une oeuvre évangélique. La preuve c’est que toutes ces personnes qui ont assisté à notre réunion ont levé la main le jour suivant lors de la prédication pour s’engager à suivre le Seigneur.

Toutefois, il faut reconnaitre qu’André a été l’homme de paix qui nous a ouvert plusieurs portes à Boum-nyebel, et que le travail de l’ancien a préparé notre mission.

 

II. L’ACQUISITION D’UNE PARCELLE DE TERRAIN

 

C’est grâce à André que nous avons pu rencontrer son bailleur. Cet Ancien de l’Eglise Presbytérienne Camerounaise a été d’une magnanimité légendaire. Il nous a donné l’espace de sa grande cour pour faire des projections.

Deux jours après notre arrivée à Boum-nyebel, nous avons eu une rencontre avec le bailleur d’André. Il était accompagné de son épouse et de ses deux fils. La rencontre était brève, mais très riche.

Voici l’économie de cette dernière :

Ø Cette famille possède une grande parcelle dont les documents sont en cours d’obtention.

Ø Elle est prête à nous vendre une parcelle à notre convenance

Ø Elle nous offre une parcelle de sa cour en location pour y construire l’église en matériau provisoire.

Ø La location mensuelle a été négociée à 60.000 frs (soixante mille francs)

Ø En attendant de construire notre église, la famille est d’accord de nous laisser commencer les cultes dans le site sous une tente.

 

III. LE SURVOL DE BOUM-NYEBEL

 

Le but du survol était non seulement de connaitre la ville de Boum-nyebel, mais aussi de partager les traités évangéliques. Le survol se faisait tous les jours, le matin après et parfois pendant la marche de prière. Nous avons pu ainsi découvrir que cette petite bourgade avait en son sein près ou plus de 35 dénominations, selon les comptes du chef de 2ème dégré.

Nous n’y avons pas vu des signes d’idolâtrie, mais d’une promiscuité au niveau élevé. L’immoralité sexuelle, la prostitution, la violence, et les pratiques mystiques sont les maux qui minent cette collectivité. Plus de 500 traités évangéliques ont été partagés.

Le commerce des vivres tout au long de la Nationale n°3 est la principale activité économique.

La population est cosmopolite. Les autochtones semblent ne plus être majoritaires. On y retrouve aussi les ressortissants de l’Extrême-nord et du Nord-ouest/Sud-ouest. Les principales langues sont le Bassa, le Français, et l’Anglais.

 

IV. L’EVANGELISATION

 

Quatre jours ont été consacrés à l’évangélisation. La projection des films a été pratiquement l’unique stratégie utilisée pour cette évangélisation.

 

A. Jour 1

Le premier jour a été formidable. Plusieurs personnes ont assisté à la projection. Plusieurs ont manifesté le désir de suivre le Seigneur.

 

B. Jour 2

Comparativement à la journée précédente, le nombre de personnes le deuxième jour a baissé d’environ 1/5ème. Néanmoins plusieurs personnes ont manifesté le désir de recevoir Christ dans leurs coeurs comme seigneur et sauveur.

 

C. Jour 3

Il a plu toute journée. Nous avons même perdu espoir que la projection sera faite. C’est la femme du bailleur d’André qui va nous faire la proposition de projeter dans leur véranda. Nous y avons compris que c’était le Seigneur qui nous accordait cette opportunité.

La prédication ce jour était axée sur Jésus : l’assurance de la délivrance de l’oppresseur.

Plusieurs personnes ont également reçu la parole de Dieu

 

D. Jour 4

Le Seigneur nous a bénis avec une grande main d’œuvre

Bien que la pluie nous ait imposé d’arrêter et d’aller à la véranda, le Seigneur s’est glorifié. Après la prédication,

Plusieurs personnes ont manifesté le désir de suivre Jésus-Christ

E. Dimanche

 

Notre premier culte à Boumnyel a été couronné d’un grand succès malgré les épreuves dont on ne peut pas mentionner dans un rapport. 26 personnes y ont assisté. Il a eu à la véranda de notre personne de paix.

 

V. Difficulté rencontrées

  • Absence d’eau
  • Plusieurs personnes ont dormi dans les conditions déplorables
  • Pas d’énergie électrique pendant 04 jours
  • La pluie nous a imposés son rythme
  • Les appareils de sonorisation nous ont un peu dérangés

 

VI. Sujet de prières

  • Rendons grâce à Dieu pour le succès de cette mission
  • Rendons grâce à Dieu pour le salut des âmes
  • Prions que Dieu nous bénisses avec les moyens pour construire ne serait-ce qu’un hangar pour la jeune église, car la véranda a été exceptionnellement donnée pour ce dimanche
  • Prions pour la croissance spirituelle de ce personnes
  • Prions que Dieu nous bénisse avec l’argent pour acheter les Bibles pour ces nouveaux convertis

 

Conclusion

Cette mission ne pouvait avoir un tel succès sans votre soutien matériel, financier, et surtout spirituel. Nous serons très heureux de vous savoir à nos côtés lors notre prochaine mission à la dernière semaine de juillet. Que le Seigneur vous bénisse !

 


Pour Camfaith, votre frère Maurice Yomsi 





A Lire aussi

Opération Ninive, la mission Ekok/Mkaka sous l'opposition
𝗗𝗲 𝗬𝘃𝗮𝗻 𝗮̀ 𝗬𝘃𝗲𝘀, 𝗹𝗲𝘀 𝗖𝗔𝗦𝗧𝗔𝗡𝗢𝗨 𝗲𝗺𝗯𝗿𝗮𝘀𝗲𝗻𝘁 𝗹𝗲 𝗖𝗮𝗺𝗲𝗿𝗼𝘂𝗻
L'église dans une atmosphère de louange enlevée avec Dick l'Ephphata
Morijah reconnaissante à Yaoundé dans la célébration de la pâque
Le Pasteur E.A ADEBOYE appelle à la consécration à Douala
24 heures d'adoration : l'acte 1 Douala ouvre le bal de la saison 4
Ecrire un article